Contenu du carnet

Vous souhaitez faire la différence entre les mouettes et les goélands ? Savoir quel est l’oiseau qui sèche les ailes tendues en sortant de l’eau ?
Alors ce carnet sera idéal pour vous accompagner.
Dans la série des Carnets de Pierre, le carnet les Oiseaux d’eaux salées offre en effet la possibilité d’apprendre à identifier les espèces des mers et océans, mais aussi certaines espèces d’oiseaux que l’on peut retrouver sur quasiment toute la France, comme les mouettes, les goélands ou le vanneau huppé.
Les cartes sont organisées en fonction de leur forme ce qui permet de les trouver plus rapidement.

Pour accompagner ce carnet il s’y trouve également ;

  • Une fiche pour préciser que les oiseaux ne sont pas visibles toute l’année et partout.
  • Une fiche informe des mues, principalement pour les goélands et les mouettes, car les mues peuvent rendre l’identification difficile pour les oiseaux juvéniles.
  • Une légende du corps de l’oiseau est aussi disponible pour apprendre à différencier les parties du corps d’un oiseaux

Vous souhaitez faire la différence entre les mouettes et les goélands ?

Le carnet oiseaux d’eaux salées
Goéland leucophée

Choix des espèces d’oiseaux

Les espèces de ce carnet ont été choisies pour maximiser la chance d’en voir, avec quelques unes plus rares pour continuer l’aventure et prolonger la durée d’utilisation du carnet. Certaines espèces sont principalement visibles sur les bords de mers et océans, c’est par ailleurs indiqué par un petit logo pour les espèces concernées. Dans la liste ci-dessous par un (C).
Voici les espèces qui apparaissent dans ce carnet :

Logo rajouté pour les oiseaux préférant les côtes
  • Guillemot de troïl (C)
  • Macareux moine (C)
  • Pingouin torda (C)
  • Petit gravelot
  • Vanneau huppé
  • Huîtrier pie (C)
  • Chevalier culblanc
  • Chevalier gambette
  • Chevalier guignette
  • Avocette élégante (C)
  • Echasse blanche (C)
  • Goéland argenté (C)
  • Goéland brun (C)
  • Goéland cendré
  • Goéland leucophée
  • Goéland marin (C)
  • Mouette mélanocéphale
  • Mouette rieuse
  • Mouette tridactyle (C)
  • Grand labbe (C)
  • Sterne caugek (C)
  • Sterne de dougall (C)
  • Sterne naine
  • Sterne pierregarin
  • Plongeon arctique (C)
  • Plongeon catmarin (C)
  • Plongeon imbrin (C)
  • Grèbe à cou noir
  • Grèbe castagneux
  • Grèbe huppé
  • Fulmar boréal (C)
  • Océanite tempête (C)
  • Puffin des anglais (C)
  • Cormoran huppé (C)
  • Grand cormoran
  • Fou de Bassan (C)

Comment se servir du carnet pour reconnaître l’oiseau ?

Rien de plus simple d’utilisation qu’un carnet, ils sont fait pour !
Quand vous entendez ou voyez un oiseau, essayez le plus possible de l’observer de loin car ils sont en général assez farouches ! (Sauf si des goélands voient que vous avez des chips sur la plage)

Crédit : photo personnelle

La forme de l’oiseau

Essayez d’abord de voir la forme de l’oiseau marin que vous voyez. Est-il debout sur ses pattes ? A-t-il un long cou ? Est-il toujours en vol ?
La forme de l’oiseau vous aidera ensuite à déterminer la famille à laquelle il appartient ; les alcidés ressemblent à des pingouin, les laridés sont les mouettes et les goélands…
(Voir illustration ci-dessous)

Le lieux de vie de l’oiseau

En effet, il n’y a pas de carte de localisation dans les carnets car il est impossible de savoir avec précision où l’on va voir quelle espèce. MAIS vous pouvez tout de même avoir des indices importants :
Les mouettes et les goélands sont visibles sur une grande parties des eaux du territoire, même jusqu’au lac Léman !
Alors que les fous de Bassan vivent en colonies sur la côte de granit rose dans le Nord de la Bretagne (je vous invite à taper “fou de bassan archipel des 7 îles” sur internet !)
Pendant que certaines sternes vivent sur la côte, d’autre vivent l’été dans la vallée de la Loire.
Tout ça pour vous dire que le lieu où vous êtes déterminera beaucoup l’espèce que vous avez en face de vous.

Vous souhaitez reconnaître les oiseaux ?

N’hésitez pas à faire
des recherches supplémentaires
sur internet ou dans les livres
en plus du carnet !

Les formes d’oiseaux présentent dans ce carnet

Les couleurs de l’oiseau

Pour les oiseaux d’eaux salées, les couleurs sont très importantes donc elles sont essentielles pour vous aider à reconnaître les espèces. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les formes, alors accrochez vous aux couleurs. Surtout aux signes distinctifs.
Par exemple : Pour différencier les sternes, il faudrait observer le bec et la tête ! Les naines on un bec jaune à pointe noir, les Pierregarins ont un bec orange vif à pointe noir, les caugeks ont un bec bien noir avec une toute petite pointe jaune, mais surtout une touffe décoiffée à l’arrière du crâne.

Le comportement des oiseaux

En conclusion, le comportement est essentiel. Les oiseaux sont parfois solitaires, parfois en groupe. Les cormorans sèchent leurs ailes, les océanites volent d’une manière très particulière. Si vous avez des doutes, bien observer les oiseaux vous aidera beaucoup à déterminer quel oiseau est en face de vous.

Les différentes têtes des sternes

Tournez les pages

Avant tout, faites glisser les feuillets du carnet, quand vous voyez l’oiseau, allez dans la zone qui correspond à sa FORME, puis chercher en priorité ses COULEURS. Puis si ça ne suffit pas, intéressez vous à son COMPORTEMENT en cherchant dans les signes distinctifs dessinés sur la gauche des oiseaux.

Si vous n’avez pas trouvé

Prenez votre temps, apprendre à reconnaître les oiseaux ne se fait pas en un jour. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à chercher sur internet et dans les livres des infos de l’oiseau que vous avez vu car ces carnets sont faits pour être concis .

Vous avez tout vu ?

Les oiseaux sont impressionnants de surprises, complétez votre apprentissage avec des livres qui expliquent plus en détail, qui montre plus d’images que les carnets. Aussi, parlez à d’autres ornithologues amateurs ou professionnels, on a de quoi apprendre pour toute une vie et plus ! Et il vous restes quelques centaines d’espèces à observer en France métropolitaine !

Pour quel public ?

Les carnets sont souvent achetés pour des enfants et adolescents entre 6 et 15 ans. Néanmoins ils sont conseillés pour tout le monde !
Le premier carnet que j’ai fabriqué était prévu pour un usage personnel, et je l’ai dessiné l’année de mes 27 ans pour apprendre à identifier les arbres qui m’entouraient.
En effet, la nature ne choisit pas son public, alors si les petits apprennent à reconnaître leur environnement, les grands le peuvent aussi.