Contenu du carnet

Vous souhaitez reconnaître les oiseaux qui vous accompagnent lors de vos balades en villes ou dans les jardins que vous fréquentez ? Alors ce carnet vous aidera sans aucuns doutes.
Dans la série des Carnets de Pierre, le carnet Les oiseaux de villes et jardins offre la possibilité d’apprendre à identifier les espèces les plus couramment observées dans et proche des villes.
Elles sont organisées en fonction de leur taille pour les trouver plus rapidement.
Il y a les oiseaux qui font à peu prêt la taille d’un moineau, d’un merle, puis d’un pic vert et enfin d’une corneille.
Certaines espèces ne sont visibles qu’en été ou en hiver, c’est indiqué par un petit logo saisonnier pour les espèces concernées.
Pour accompagner ce carnet, une légende du corps de l’oiseau est disponible pour apprendre à différencier les parties du corps d’un oiseaux.

Crédit : Photo personnelle

Choix des espèces

Les espèces de ce carnet ont été choisies pour maximiser la chance d’en voir, avec quelques unes plus rares pour continuer l’aventure et prolonger la durée d’utilisation du carnet.
Voici les espèces qui apparaissent dans ce carnet :

  • Accenteur mouchet
  • Bergeronnette grise
  • Bouvreuil pivoine
  • Chardonneret élégant
  • Fauvette à tête noire
  • Grimpereau des jardins
  • Gros-bec casse-noyaux
  • Mésange charbonnière
  • Mésange bleue
  • Mésange à longue queue
  • Mésange huppée
  • Mésange nonnette
  • Mésange noire
  • Hirondelle de fenêtre
  • Hirondelle rustique
  • Moineau domestique
  • Moineau friquet
  • Pinson des arbres
  • Pinson du nord
  • Rouge-gorge familier
  • Rougequeue à front blanc
  • Rougequeue noir
  • Serin cini
  • Sittelle torchepot
  • Tarin des aulnes
  • Troglodyte mignon
  • Verdier d’Europe
  • Étourneau sansonnet
  • Grive musicienne
  • Huppe fasciée
  • Merle noir
  • Choucas des tours
  • Geai des chênes
  • Pic vert
  • Pic épeiche
  • Pigeon biset
  • Pigeon Colombin
  • Pigeon ramier
  • Tourterelle turque
  • Corneille noire
  • Pie bavarde

Comment s’en servir

Rien de plus simple d’utilisation qu’un carnet, ils sont fait pour !
Quand vous entendez ou voyez un oiseau, essayez le plus possible de l’observer de loin. Ils sont en général assez farouches ! Si vous voulez tenter une approche, essayez plutôt avec des rouges-gorges ou des moineaux.

La taille

D’abord, repérez la taille et la silhouette de l’oiseau, plutôt trapu, plutôt élancé ? Queue courte, queue longue ? Gros comme comme un main d’enfant ou d’adulte ?

Les couleurs

Ensuite, cherchez des signes distinctifs comme les couleurs, c’est un indicateur très important !
Mais gardez en tête que les oiseaux ont parfois une dysmorphie sexuelle et que surtout, ils sont des mues !
Les dessins du carnet représentent tout de même l’oiseau comme vous avez le plus de chance de le voir.

Le comportement

C’est aussi un signe très important pour reconnaître des oiseaux, surtout le vol ! Les hirondelles ne volent pas comme les moineaux. Tout comme les rouge-gorges ne sont pas souvent en groupe comme les mésanges à longue queue (aussi appelées Orite à longue queue).

Vous souhaitez reconnaître les oiseaux ?

N’hésitez pas à faire
des recherches supplémentaires
sur internet ou dans les livres
en plus du carnet !

Tournez les pages

Faites glisser les feuillets du carnet, quand vous voyez l’oiseau, allez dans la zone qui correspond à sa TAILLE, puis cherchez en priorité ses COULEURS, puis si ça ne suffit pas, intéressez vous à son COMPORTEMENT en cherchant dans les signes distinctifs dessinés sur la gauche des oiseaux.

Si vous n’avez pas trouvé

Prenez votre temps, apprendre à reconnaître les oiseaux ne se fait pas en un jour. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à chercher sur internet et dans les livres des infos de l’oiseau que vous avez vu car ces carnets sont faits pour être concis.

Vous avez tout vu ?

Les oiseaux sont impressionnants de surprises, complétez votre apprentissage avec des livres qui expliquent plus en détail, qui montre plus d’images que les carnets. Aussi, parlez à d’autres ornithologues amateurs ou professionnels, on a de quoi apprendre pour toute une vie et plus ! Et il vous restes quelques centaines d’espèces à observer en France métropolitaine !

Pour quel public ?

Les carnets sont souvent achetés pour des enfants et adolescents entre 6 et 15 ans. Mais ils sont conseillés pour tout le monde !
Le premier carnet que j’ai fabriqué était prévu pour un usage personnel, et je l’avais dessiné l’année de mes 27 ans pour apprendre à identifier les arbres qui m’entouraient.
La nature ne choisit pas son public, et si les petits apprennent à reconnaître leur environnement, les grands le peuvent aussi.